Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 09:22

Le temps écoute. On a la même chose ou presque en occitan, la même qualité de silence, la même inquiétude dans le bleu qui semble installé pour l'éternité, dans l'air qu'on respire, bien trop pur pour être honnête, tellement léger qu'il en devient lourd, chargé de menaces, comme en Poitou les « armées de curés », les gros nuages noirs qui s'amoncellent.

Cet occitan, je crois l'avoir entendu ou lu. De la bouche même ou sous la plume de Jaurès. Mais j'ai peut-être rêvé le discours ou le texte où ce silence, s'il n'est pas dit, vient hanter les mots, les retourner en leur contraire, comme si l'occitan, non content de travailler le français avec ce silence qui ne présage rien de bon, annonçait les orages à venir. Pour nous avertir et, qui sait, nous prémunir.

Ce qui est certain, c'est que ce matin les oiseaux ont quitté mon palmier, les oiseaux de mauvais augure. Le ciel est limpide, l'azur sans mélange, et la tempête annoncée pour ce soir passera. Comme les souvenirs.

Le temps écoute

Partager cet article

Repost 0
Denis Montebello
commenter cet article

commentaires

Pascale 20/11/2016 17:11

La nostalgie s'est glissée dans les silences blancs d'entre les mots. Très émouvant, Denis.

denis montebello 20/11/2016 17:32

Merci Pascale. Ce soir j'ai la nostalgie du futur.