Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 13:39
Musée des papillons, rue des papillons, Saint-Romans-lès-Melle, 2010.

Musée des papillons, rue des papillons, Saint-Romans-lès-Melle, 2010.

 

 

 

"Papillon voletant

pris dans une toile d'araignée:

pour elle, une proie inespérée,

pour lui, une mort soudaine."

 

Je ne sais pas si cette "antique et curieuse Inscription" est l'épitaphe du papillon gravé dans le travertin, ou celle d'une Scita enterrée là, entre la via Salaria et la via Nomentana, dans la vigne du Cardinal Valenti.

Si elle a été un jour trouvée dans cette vigne, cette Scita dont le nom est tout ce qui reste d'elle maintenant qu'elle s'est envolée, malgré la mort qui tente de la retenir avec son fil entortillé.

Si elle a été découverte par hasard, ou par celui qui écrivait son Guide, qui parcourait en tous sens le sous-sol de la vigne et les galeries par des confrères explorées, dans l'espoir d'atteindre des régions très importantes où à peu près tout était à découvrir. Celui-là, on imagine que s'il a rencontré dans ses battues ce "papillon voletant", il ne l'a pas vu. Ou il n'a pas voulu le voir. Le spectacle de cette petite âme prisonnière, tentant d'échapper à son prédateur, n'était pas vraiment ce qu'il recherchait: une belle page qui mît en un relief saisissant les leçons et les espérances de vie immortelle que l'âme puise dans les catacombes. Ou il le vit mais il ne s'y arrêta pas. Il ne voulait que cela, marquer les points sur lesquels des fouilles sagement conduites promettaient d'heureux résultats: inventer, même si l'archéologie n'était pas inventée.

Si l'évoquer, cette Scita, ce n'est pas aussi rappeler la finesse et la beauté, l'élégance et la gentillesse qui sont dans son nom. Un surnom qu'on lui donna, en raison de ses qualités, et que la mignonne s'efforça, toute sa vie durant, sa trop brève vie, de mériter.

Si ce n'est pas déjà une fantaisie. Une fantaisie romaine. Comme on dira pompéienne. Comme dira l'autre. L'autre collectionneur d'antiques. Dans son cabinet de la Berggasse.

Si c'est la conséquence d'un affaissement du terrain. Le tuf est tellement friable. Et on l'a tellement travaillé. Et on le travaillera encore. Pour la future ligne de chemin de fer. Ou pour telle scène de percement du métro, où les fresques à peine découvertes s'effaceront devant les archéologues impuissants. Quand le cinéma sera inventé.

Ou bien s'il faut admettre que le "papillon" a toujours été là, dans la nobilissima villa, décorée avec une "magnificence à la fois délicate et splendide", de l'Eminente Sig. Card. Valenti, Secrétaire d'Etat et amantissimo di questi studi. Ce dernier en effet n'avait pas qu'une vigne, il avait aussi des pierres gravées, de ce travertin dont on fit la Prison Mamertine ou le Temple de la Fortune Virile, ou de ce peperino qu'on tailla pour la Cloaca Maxima. Selon l'abbé Ridolfino Venuti (Osservazioni sopra il fiume Clitunno detto in oggi Le Vene, situato tra Spoleto, e Fuligno, Rome, 1753), notre Cardinal possédait une antica curiosa Iscrizione fatta a una farfalla incisa in travertino antichissimamente del seguente tenore:

 

SCITA HIC SIT

PAPILIO VOLITANS

TEXTO RELIGATUS ARANIST

ILLI PRAEDA REPENS

HUIC DATA MORS SUBITAST

 

Une Inscription que je traduirais ainsi:

 

"Ici repose Scita

papillon voletant

pris dans une toile d'araignée:

pour elle, une proie inespérée,

pour lui, une mort soudaine."

 

 

                                  

                                                  

 

 

                                                              

 

 

Musée des papillons, rue des papillons, Saint-Romans-lès-Melle, le 26 mars 2017.

Musée des papillons, rue des papillons, Saint-Romans-lès-Melle, le 26 mars 2017.

Partager cet article

Repost 0
Denis Montebello
commenter cet article

commentaires